Construire une véritable justice

Prisons

Construction de 30000 places de prison, dans des bâtiments à échelle humaine, et remplacement progressif des sites actuels, afin de garantir des cellules individuelles et des espaces collectifs décents.

Construction d’établissements spécialisés pour les détenus souffrant de troubles psychiques, de maladies ou de handicaps nécessitant une hospitalisation.

Plan de développement de l’alphabétisation et de formations diplomantes pour les détenu-es

Les associations de défense des droits humains doivent avoir le droit de visiter les prisons, de s’entretenir avec les prisonniers, de publier des rapports et de saisir la juridiction compétente en cas de constat de violation des droits et libertés fondamentales.

Tout détenu doit bénéficier d’une cellule individuelle avec toilette et douche. Possibilités de parloirs intimes dans tous les lieux de détention.

Renforcer les moyens pour la réinsertion des détenus à travers un accompagnement de leur entrée en prison jusqu’à un an après leur sortie.

Justice

Les tribunaux de prud’hommes supprimés seront rétablis. Ils seront de nouveau élus.

Amnistie et réintégration dans leur emploi des militant.es condamné-es pour des faits liés à des conflits sociaux.

Les dirigeants politiques, militaires et économiques du régime actuel pourront être jugés pour leur aide, leur soutien et leurs ventes d’armes aux dictatures et aux régimes répressifs, ainsi que pour la brutalité des plans de restructuration, les politiques d’austérité, la pauvreté et la misère qu’elles ont entraîné.

Renforcement des moyens de lutte contre le terrorisme et le crime organisé. Amélioration de la coopération européenne dans ce domaine.

Révision du code pénal afin de clarifier la hiérarchie des peines.

Meilleure prise en compte de l’état de nécessité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *