Charte du / de la militant-e

« Si nous voulons en finir avec la propriété privée et le travail salarié, faire aboutir nos objectifs et les revendications historiques que nous avons proclamées, alors nous devons émerger dans la société comme autant de personnes réelles, avec nos images politiques, nos visages, et faire connaître nos vues à la société et à la classe ouvrière. Être cachés, sans visages, n’exister que dans les marges, ce ne sont pas les marques du communisme.

Camarades, la victoire sur la bourgeoisie doit être marquée sur son propre terrain. Nous n’allons triompher de personne à notre congrès, nous n’allons pas gagner le pouvoir politique dans nos camps. C’est pourquoi nous devons aller sur leur terrain, et c’est ce que nous faisons. Nous devons nous préparer à ce rôle. Quoi que nous soyons, d’où que nous venions, agitateurs politiques, leaders syndicaux, partisans, poètes ou écrivains, nous avons atteint un point où nous devons jouer notre rôle à l’échelle de la société, nous lever et parler à tout la société, comme personnalités du mouvement socialiste et communiste-ouvrier. »
Mansoor Hekmat – Parti et société

Adhésions

Toute personne, qui partage les principes, le programme et les positions de l’organisation, peut adhérer à Initiative communiste-ouvrière. L’adhésion, individuelle et libre, est concrétisée par le versement de la cotisation.

Elle implique les droits et les engagements définis dans cette charte, ainsi que dans les statuts.

Chaque adhérent-e sera mis-e en contact avec le Comité de Coordination, le reste de l’organisation et, surtout, l’équipe de la zone géographique de son habitation au sein duquel il/elle militera.

Chaque adhérent-e bénéficie d’une formation continue ainsi que d’un kit militant composé du matériel collectif de l’équipe locale et du matériel à l’usage personnel.

Chaque adhérent-e vote aux différentes élections interne. Il/elle peut se présenter à ces élections et exercer les fonctions au sein de l’organisation.

Chaque adhérent-e vote les textes proposés par le Comité de Coordination. Il/elle peut participer dans l ‘élaboration des propositions.

Chaque adhérent-e peut participer chaque année aux rencontres d’été d’ICO et au Congrès.

L’adhésion est l’étape essentielle par laquelle une personne passe du statut de « sympathisant-e ». vers le statut de « militant-e ». En fonction de son expérience, sa formation et sa disponibilité chaque adhérent-e est libre de choisir, en lien avec son groupe local et l’organisation, le niveau de son implication et de son activité militante.

Cotisations

L’organisation a besoin du matériel militant, imprimer les brochures, les affiches ou tracts, financer les actions, les réunions, les déplacements etc. L’initiative communiste-ouvrière dépend de ses moyens propres pour assurer cette vie militante.

C’est pourquoi les cotisations des adhérent-es sont importantes.
La cotisation, versée une fois par an au mois d’août, est de 20 € pour une personne seule, soit 35 € pour un couple, le cas échéant.
Pour les lycéen-nes, étudiant-es, privé-es d’emploi, aux minimas sociaux, la cotisation annuelle est de 5 € pour une personne seule, soit 7,5 € pour un couple.

Aussi, chaque adhérent-e peut participer au financement de l’organisation par les dons versés en une ou plusieurs fois par an.
Les cotisations et les dons peuvent être versés par chèque à l’ordre de « Un monde meilleur ».

Les cotisations et les dons peuvent être également versés directement sur le compte bancaire de l’organisation en utilisant les coordonnés bancaires ci-dessous :

Banque 15629
Guichet 02715
Compte 00042945701
Clé 57
BIC : CMCIFR2A
IBAN : FR76 1562 9027 1500 0429 4570 157
Compte : Un Monde Meilleur
Credit Mutuel – Nord Europe
9 B rue Esquermoise
59800 LILLE

Engagements
L’adhérent-e s’engage à respecter les documents de l’organisation définissant son fonctionnement, ses principes et sa stratégie, notamment : les statuts, la charte du/de la militant-e, les décisions du Comité de Coordination, autres décisions collectives et le programme.

L’adhérent-e s’engage à participer pleinement dans la vie interne démocratique de l’organisation : voter les décisions et participer dans les élections internes.

L’adhérent-e s’engage à respecter et à participer au fonctionnement de l’équipe locale dont il/elle fait partie ainsi qu’à l’organisation de celle-ci. Cela concerne la participation à l’organisation opérationnelle de l’équipe, aux réunions et aux formations, la participation aux actions politiques et à l’organisation de différents événements.

Tout engagement politique doit intégrer la sphère privée, les contraintes familiales et professionnelles. Le travail militant est de ce fait libre et dépend de la disponibilité, de l’énergie et des aptitudes de chaque adhérent-e. De cette relation de respect naît un engagement politique réel et de qualité qui s’inscrit dans la durée.

Égalité et solidarité

L’égalité entre les adhérent-es à l’Initiative communiste-ouvrière est pleine et réelle.

L’initiative communiste-ouvrière tend à prioriser la parité au sein de sa structure et ce principe doit être respecté par les adhérent-es.

Les relations humaines au sein du parti doivent être basées sur le respect mutuel et l’acceptation des différences.
Chaque adhérent-e veille à éviter tout comportement agressif et violent.

Pour chaque adhérent-e, la solidarité avec ses camarades est l’un des principes fondamentaux.

Cette solidarité doit être vraie notamment dans l’expression publique par un/une camarade des positions de l’organisation déjà tranchées par des adhérent-es.

Chaque adhérent-e s’engage à régler les éventuels conflits avec d’autres membres au sein des instances prévus par des statuts pour cette occasion.

Individu et collectif

Chaque adhérent-e participe à la vie de l’organisation, de ses décisions et ses propositions et il/elle les porte vers et dans la société.

Chaque adhérent-e est libre d’exprimer son opinion dans le débat interne et faire des propositions.

Le débat interne ainsi que les moyens d’expression garantisse la liberté d’expression et aucun adhérent-e n’en saurait être exclu-e.
Chaque adhérent-e s’engage de défendre et d’appliquer les décisions de l’organisation issues des débats internes et votées par les adhérents.

Chaque adhérent-e propage et défend les propositions collectives et le projet collectif.

Aucun intérêt personnel ni quelconque affinité avec d’autres organisations ou autres positions ne sauraient se substituer à ce principe.

Un-e adhérent-e investi-e par l’organisation à une élection et élu-e est responsable de son action envers ses camarades et l’organisation. De ce fait, un mandat électif n’est pas personnel mais au service d’un projet collectif.

Activités militantes

Dans le milieu professionnel…

L’Initiative communiste ouvrière est une organisation du monde du travail. Il est recommandé aux militant-es salarié-es d’adhérer à un syndicat sur leur lieu de travail.

Dans leur syndicat, leur rôle est de lutter de manière déterminée pour l’amélioration des conditions de travail, le respect des droits des salarié-es, le refus des discriminations, l’égalité femmes-hommes ; de promouvoir l’unité la plus large dans les luttes sociales et une attitude respectueuse vis-à-vis des militant-es, par-delà les divisions syndicales ; de mettre en avant, chaque fois que c’est possible, la nécessité d’une véritable démocratie sur le lieu de travail.

…dans le milieu associatif

Les militant-es de l’Initiative communiste ouvrière sont encouragé-es à adhérer à une association et à y jouer un rôle actif, à quelque niveau que ce soit. Il peut s’agir d‘associations féministes, contre le racisme et l’antisémitisme, de lutte contre l’extrême-droite, de soutien aux réfugié-es et sans-papiers, de défense de l’environnement, des droits des locataires, de solidarité humanitaire et/ou internationale, mais aussi d’associations sportives, culturelles ou récréatives. Ces associations doivent être compatibles avec les valeurs défendues par l’Initiative communiste ouvrière. Cette activité associative fait partie du travail politique.

Au sein de l’organisation

Localement

Localement, les activités sont gérées au niveau de l’équipe locale. S’il n’y en a pas déjà une, l’adhérent-e « isolé-e » sera épaulé-e par un-e membre du Comité de Coordination pour organiser un travail militant efficace.

Ce travail militant, dans tous les cas de figure, dépendra des spécificités de la région.

Hormis l’investissement dans une structure syndicale et/ou associative, cette activité peut se traduire par l’organisation des réunions publiques même en très petites comités, des diffusions régulières des tracts, des campagnes de collage d’affiches, l’organisation des rassemblements, etc.
Chaque adhérent-e et chaque équipe locale de militant-es épaulé-es par le CC mettra en place un plan d’action local en cohérence avec la stratégie de l’organisation.

… nationalement

Chaque adhérent-e a la possibilité de participer dans les différentes taches opérationnelles de l’organisation.

– Participer aux élections et occuper une fonction au sein du Comité de Coordination.

– Participer dans une ou plusieurs équipes de travail

– Proposer des analyses, des dossiers ou des communiqués

– Participer à la rédaction, à la gestion, ou / et à la diffusion des publications papier ou en ligne.

– Participer dans l’élaboration de différents supports de communication et de propagande : vidéos, tracts, affiches etc.

– Participer à la diffusion des supports de communication sur les réseaux sociaux

– Organiser des réunions publiques en ligne

– Participer aux campagnes électorales